C’est la saison des brocantes!

Si vous recevez le journal ou que vous sortez un peu, vous aurez remarqué que c’est la saison de brocantes! Qui dit saison des brocantes, dis fin du printemps, début de l’été, journées chaudes à rallonge et bonnes affaires en vue! J’adore cette saison, parce que je sais que je vais dégoter des bonnes affaires, rencontrer des gens sympas et continuer ma collection de belle vaisselle. Pour autant, parcourir les vide-greniers, ça peut vite devenir fastidieux, surtout si on est pas trop préparé. Voilà donc quelques conseils (tirés de mon expérience) pour savoir « comment chiner dans les brocantes » en survivant au mieux!

.

Pour chiner dans les brocantes, il faut être bien équipé

Se préparer à chiner, ça demande d’être au point sur plusieurs thèmes.

Les vêtements: Pour chiner, il faut être à l’aise et ça, quitte à faire croire que vous portez un pyjama! Le mieux c’est d’avoir une bonne paire de chaussures, celles avec lesquelles vous savez que vous pouvez faire 25km sans avoir d’ampoules et un pantalon qui tient chaud à 6h du matin mais pas trop quand il sera 13h et qu’il fera 28°. L’écharpe sera votre amie aux lueurs du jour quand il fera frais et protègera vos épaules des coups de soleil l’après midi.

 

Le sac: Là je parle en connaissance de cause. Depuis toujours, j’ai un énorme sac cabas en tissu où je peux mettre tout et n’importe quoi. Le problème, c’est de le poser quand je veux acheter un truc et que dans ce sac, il y a des choses fragiles (genre de la vaisselle). Les gens mettent des coups de pieds dedans parce qu’ils ne font pas attention, il faut le poser délicatement etc. bref, c’est la galère. J’envisage sérieusement d’investir dans un cadie de mamie. Mais si, vous savez, les chariots à pousser que les grands-mères utilisent pour le marché! Déjà c’est top parce que qu’il suffit de le faire rouler, ensuite vos objets sont quand même mieux protégés et le must, on peut mettre plein plein de choses dedans (bon c’est sûr que si vous faîtes les brocantes pour trouver une barbie et un briquet, ça ne vaut pas trop le coup!).

 

L’argent: Là encore, je sais de quoi je parle: je prends 30 ou 40€, je trouve une méga affaire (un service de vaisselle ancienne 12 personnes complet à 40€) mais j’ai déjà dépensé toute la monnaie que j’avais amené (ou alors ça va me faire dépenser tout) et je suis dégoutée parce que je n’ai pas assez d’argent. Le mieux, c’est d’avoir un carnet de chèque. Oui, déjà j’entends les fans de la nouvelle technologie et de l’évolution me dire que ça tue des arbres, c’est vieillot, dépassé etc. N’empêche, si j’avais eu un carnet de chèque l’an dernier à une brocante, ce magnifique service complet 12 pièces , j’aurais pu l’acheter. Au lieu de ça j’ai écrit le numéro de la personne qui vendait ça sur un petit papier que j’ai perdu. Les boules.

 

De quoi noter: Si vous avez lu la phrase précédente, vous saurez qu’il faut TOUJOURS avoir de quoi noter sur soi. Et je ne parle pas d’un vieux ticket de caisse dégueulasse qui traine dans le fond de la poche. Non non, je parle d’un petit carnet qui se glisse dans la poche ou le sac bandoulière. Pratique pour noter des numéros de téléphone ou des adresses. ça vaut pour la vie de tous les jours, on n’est pas à l’abri d’une belle rencontre!

 

Pour chiner dans les brocantes, il faut savoir faire des sacrifices

 

La saison des brocantes, ces moments de solitude: Et oui, sans vouloir décevoir, faire les brocantes, ça n’est pas une sortie familiale, surtout si vous y êtes pour acheter (et non regarder). Être à plusieurs c’est prendre le risque d’avoir une personne qui vous accompagne vous dire « j’ai trouvé un truc qui va te plaire, j’ai dit au monsieur de le mettre de côté », pour découvrir un truc immonde pas du tout dans votre style. Soit vous rétorquez que vous vivante, cette mocheté ne rentrera pas chez vous, soit vous l’achetez pour ne blesser personne. Moi j’ai choisi la 2ème solution. Plusieurs fois. Donc maintenant, niet, j’y vais seule.

 

La saison des brocantes, le seul moment de l’année où vous vous levez à 6h le dimanche. Non, je déconne! J’ai rarement fait ça. Une fois en fait  et je n’ai rien trouvé de transcendant! Moi j’ai remarqué que pour chiner un vieux meuble, le mieux c’est le soir: personne ne veux se casser la tête à trimballer un meuble à 9h du matin, tout le monde dit « je reviendrait plus tard » pour ne pas le faire et le soir, le meuble est toujours là quand vous arrivez. J’ai fait de supers affaires en arrivant à la fin d’une brocante, quand tout le monde remballe. Les exposants veulent se débarrasser et bradent les prix. J’ai déjà économiser entre 15 et 20€ en arrivant à la fin d’une brocante. Pas mal non?

 

La saison des brocantes, le seul moment de l’année où il faut sortir par un temps de chiotte. Pour la même raison que de chiner dans une brocante le soir, chiner quand il fait froid (et je n’ai pas dit pleuvoir!) est une super solution: il n’y a presque pas de visiteurs et les exposants veulent se débarrasser pour « ne pas être venu pour rien ». Pas contre chiner quand il pleut, c’est devoir soulever les bâches qui recouvrent les tables, se prendre de l’eau plein la tronche, attraper une bronchite et ne rien trouver. Aucun intérêt (sauf si la brocante est couverte, évidemment!).

 

La saison des brocantes, c’est vider le réservoir de gasoil. Les brocantes se font toutes le même jour. Il y en a tellement que c’est normal. L’idéal, c’est de prendre une carte, regarder les brocantes qui se font et de choisir son itinéraire en fonction. Vous pourrez ainsi découvrir des villages super sympas où vous ne seriez jamais allé en temps normal. Bon évidemment, comme on est dingue des brocantes, on a envie de toutes les faire et forcément on se retrouve à faire 100 km pour dénicher un bol et 3 assiettes. Le plaisir ne se compte pas!

 

Pour chiner dans les brocantes, il fait avoir de bonnes qualités

Et pas n’importe lesquelles! Le mieux c’est d’être:

Sûre de soi: Si vous avez un coup de cœur, prenez cet objet. Il y a très peu de chance que vous trouviez le même moins cher ailleurs. Nous sommes des animaux et si vous savez écouter votre côté animal, c’est à dire votre instinct, vous ne ferez pas trop de bêtises (il faut juste savoir faire la différence entre envie et instinct. Mais on apprend vite la différence!!). Ne pas s’écouter c’est s’entendre dire pendant des semaines « mince, ce plat, j’aurai dû le prendre ». « J’aurai dû » est surement pire que de dire « je regrette de » (toutefois, il vaux mieux se dire « j’aurai dû tuer mon voisin » que de regretter de l’avoir fait !! ça dépend du contexte, on est d’accord?!).

Rapide: lorsque vous voyez un potentiel acheteur regarder un objet qui vous plait, puis le reposer, n’ayez pas de pitié: prenez-le. Si cet acheteur n’a pas été assez rapide pour comprendre l’affaire qu’il allait réaliser, tant pis pour lui !

Malin: Il faut savoir user de la psychologie inversé. Regardez un objet, mais pas celui qui vous attire en 1er, sinon le vendeur le remarquera et pourra augmenter le prix et/ou ne pas négocier. Mettre ce que vous voulez ensemble et faire un prix global. Si vous demandez le prix un par un, forcément, ça sera toujours plus cher qu’un lot.

Humain: Négocier pour 50 centimes, c’est nul. C’est faire l’aumône et ça ne vous valorise pas vraiment. Qui sait si la personne en face n’a pas une maison remplie de charmants objets vintage prêt à être vendu? Si vous lui cassez les pieds pour 50 centimes, elle ne vous dira pas qu’elle organise un vide-maison le weekend d’après. Et même sans ça, négocier, c’est essayer de trouver l’équilibre entre vous et le vendeur. Si votre seul but c’est de dépenser le moins sans vous soucier de celui qui vend, vous n’avez pas votre place en brocante. Par contre vous seriez un super banquier ou vendeur d’assurance!

 

Vous l’aurez compris, pendant la saison des brocantes, pas question de rigoler! Il faut savoir donner de sa personne, de son temps, de son énergie et avoir une volonté de fer! Je crois que le principal en fait, c’est surtout de se faire plaisir!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *