Des coraux à replanter

Si vous me suivez un peu, vous savez que la sauvegarde de la planète est l’une de mes préoccupations principales (et ce depuis mes 11 ans. J’étais un peu une Greta Thunberg avant l’heure, sans les réseaux sociaux!). Ces questions environnementales me font réfléchir encore plus depuis que j’ai vécu au Sénégal, où j’ai dû brûler mes poubelles (bonjour l’odeur..) faute de ramassage. Lorsqu’on doit faire soi-même le sale boulot, tout prend de l’ampleur. Je me suis également questionnée sur l’avenir des océans lorsque j’ai vu la beauté des coraux et des poissons dans le lagon de l’île Sainte Marie à Madagascar (très peu touristique) et le lagon dévasté par le tourisme, la déforestation et les constructions à tout va sur l’île de la Réunion.

C’est pour cette raison que j’ai un peu tiqué lorsque j’ai vu que sur Selency, on pouvait acheter des coraux. De nos jours, il est interdit de ramasser des coraux et de les faire sortir du pays. Ce sont des espèces menacées et très vulnérable. Savoir qu’on peut en vendre sur internet en disant qu’ils sont « vintage » me met un peu mal à l’aise. Parce que personne n’ira voir s’ils sont vintage ou si ils ont été cueillis le mois dernier dans un récif corallien en danger.

Cependant, lorsque j’en ai trouvé dans une boutique solidaire, j’ai réfléchi à mon choix. Et comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.. Je me suis dis qu’acheter ces coraux en voie de disparition pour en faire quelque chose de bien, c’était peut-être la bonne solution. Ce quelque chose de bien, dans l’idée, c’était de revendre les coraux pour financer un projet écologique.

La hasard faisant bien les choses, quelques semaines plus tard, j’ai vu un reportage sur l’association Coral Gardeners. J’ai su à cet instant que j’avais trouvé la bonne structure. Coral gardeners est une association fondée à Tahiti par des jeunes bénévoles qui récupèrent les morceaux de corail brisés et encore en vie, pour les fixer à un morceau de bambou pour ensuite les mettre sur une planche de « pépinière » avant de les réimplanter dans les récifs de corail. On peut parrainer son morceau de corail cassé et réimplanté et on reçoit une photo de celui.

Je trouve cet idée géniale (et incroyable quand on y pense non?! qui aurait cru qu’on pouvait sauver du corail brisé?) et j’ai donc décidé que le produit de la vente de ces 3 morceaux de corail reviendrait intégralement à cette association. C’est aussi pour cette raison que j’ai mis un prix assez élevé. Avec 50€, je parrainerai 2 morceaux de corail brisé et replanté.

Dimensions et poids:
Corail A: 19 grammes, 4×8, 5×3
Corail B: 27 grammes, 5x8x3
Corail C: 50 grammes, 7x9x4, 5

Vous pouvez aussi tout à fait le faire sans m’acheter de corail! En cliquant sur ce lien (page en anglais mais ça n’est pas bien compliqué de comprendre!), vous pouvez adopter un corail pour 25€ ou une table de nursery, là où les coraux brisés reprendront de la vitalité, pour 2.500€ (ça n’est pas le même prix n’est ce pas?!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *